Ecole

Élèves allophones, l’apprentissage du français grâce au multimédia

, Mis à jour le 8 janvier 2024

Vous allez accueillir des élèves allophones à la rentrée prochaine ? En alliant texte, son, image et vidéo, l’application Cahier multimédia peut se révéler très utile dans l’apprentissage du français et permettre une inclusion plus rapide des élèves. Démonstration.

En France, on compte par exemple plus de 17 000 Ukrainiens accueillis dans des écoles, collèges et lycées. Les élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) et les enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV) bénéficient des unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A). Elles permettent aux enfants d’être inscrits dans une classe ordinaire et de suivre un enseignement renforcé en français. Guylaine Regnier est professeure des écoles UPE2A, elle enseigne auprès de 35 élèves allophones, répartis dans cinq écoles. Les enfants sont issus de nombreux pays et séjournent parfois en Allemagne ou en Italie avant d’arriver en France. « En classe, ils sont le plus souvent dans la compréhension orale, il y a tout un travail à faire sur le lexique », précise-t-elle.

EANA et EFIV : travailler le lexique de manière ludique

Et ce travail, elle vous en fait profiter via la Bibliothèque de ONE ! Pour apporter des outils pédagogiques aux professeurs des écoles où elle enseigne, Guylaine a réalisé et partagé une dizaine de cahiers multimédias. Ils sont conçus à destination de ces élèves dont la langue maternelle n’est pas le français. « Mon but, c’est que ce soit utile pour tous les enfants », explique-t-elle.

Avec l’application Cahier multimédia, elle a pu dans un premier temps insérer un dessin. En plus de rendre le support coloré et attractif, les non-francophones comprennent facilement le sens du mot proposé. À cette image se joint l’écrit, qui permet à l’enfant de se familiariser avec l’orthographe et de commencer à assimiler l’écriture cursive. Dernière étape : l’audio. Le dictaphone offre la possibilité de réaliser un enregistrement sonore puis de l’apposer à côté de l’image et du dessin. Idéal pour favoriser l’apprentissage !

Vous pouvez également ajouter une vidéo en insérant un lien vers un contenu adapté à l’apprentissage du français et la vidéo s’affichera bien dans le cahier multimédia. Vous avez aussi accès à l’outil de captation vidéo sur ONE, vous pouvez alors vous enregistrer en train de parler tout en montrant les objets décrits, par exemple.

Des ressources à votre disposition dans la Bibliothèque

Plusieurs lexiques ont été créés et sont à votre disposition dans la Bibliothèque pour accompagner vos élèves allophones au quotidien. Cinq cahiers multimédias portent sur l’école, ils les aideront à prendre leurs marques dans l’environnement scolaire. Vous trouverez des lexiques basiques sur les objets (trousse, stylo, cartable, règle, gomme…), sur l’école (une maîtresse, la récréation…), sur l’immobilier scolaire (livre, chaise…), sur les outils (classeur, cahier…), mais aussi sur les consignes (colle, écris, dessine…). D’autres thématiques sont abordées dans divers cahiers comme les adjectifs de couleur ou encore l’hygiène. Quatre cahiers proposent de découvrir les verbes d’action : « il se réveille (se réveiller) », « il se lave (se laver) », ainsi que des phrases simples et courtes : « il descend l’escalier »…

Extrait du cahier multimédia de Guylaine Regnier « Lexique consignes ».

Les allophones peuvent apprendre à leur rythme, en autonomie

Ces supports permettent aux enfants de réécouter ou de visionner le cours autant de fois qu’ils le souhaitent. Les élèves peuvent alors réviser à leur rythme différents lexiques à la maison ou en classe, en autonomie et de manière ludique. Cela constitue un atout pédagogique d’autant plus que le niveau de français est très variable d’un enfant à l’autre. D’où la nécessité d’un suivi individualisé, comme nous l’explique Guylaine Regnier : “une partie des EANA n’ont pas le même alphabet (alphabet cyrillique pour les Russes), ni la même structure de phrases. Certains doivent aussi apprendre les nombres arabes, qui sont différents en Afghanistan par exemple.”

Favoriser la production orale grâce au dictaphone et à la captation vidéo

Dans l’apprentissage d’une langue, si l’écoute est importante, la production orale l’est tout autant. C’est d’ailleurs l’un des objectifs principaux de Guylaine, professeure UPE2A : “il faut qu’ils arrivent à la production orale, il faut les faire parler.”  Grâce au dictaphone et à la captation vidéo, vos élèves peuvent eux aussi s’enregistrer lorsqu’ils s’expriment chez eux et envoyer ces documents à leur professeur. Ces deux outils, en plus d’être disponibles dans l’éditeur de texte, sont accessibles dès la page d’accueil de ONE dans le Studio. Cela leur offre la possibilité d’attester des acquis, de travailler la mémorisation de mots ainsi que d’exercer leur appareil phonatoire. Par ailleurs, si l’élève comprend un peu le français à l’oral, mais ne le maîtrise pas encore à l’écrit ; vous avez la possibilité de lui envoyer une consigne, de lui faire un retour audio ou vidéo via des applications comme la Messagerie ou le Cahier de Texte.

Besoin de ressources supplémentaires pour favoriser l’inclusion de vos élèves allophones ? Consultez l’annuaire des CASNAV sur éduscol.

A lire aussi

Ecole
8 juin 2023

Un cadre de confiance et des chartes d’utilisations pour les parents et élèves

ONE est un espace entièrement sécurisé et réservé à la communauté éducative. Seuls les élèves, les enseignants, les parents d’élèves…
Lire la suite
Ecole
Collège
9 janvier 2024

Ne manquez pas « La flamme olympique », une rencontre sur les JO pour les élèves

À l’approche des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Édifice et Confkids convient les classes à une rencontre avec…
Lire la suite
Ecole
31 janvier 2024

Comment créer un mot de passe robuste ? Récupérez notre infographie pour vos élèves

Qu’est-ce qu’un mot de passe robuste ? À quoi sert-il ? Comment en créer un ? Autant de questions très importantes…
Lire la suite